Tendances – l’expatriation des Seniors

Depuis quelques années, une tendance se dessine : une première expatriation pour des quinquagénaires. Quelles sont les raisons qui peuvent motiver des Seniors à tenter l’aventure ?

Au travers de quelques témoignages, nous allons dresser le panorama de leur motivation.

Jean-Yves, 57 ans, Directeur Technique dans le secteur de la construction, destination Vietnam : « j’ai accepté la proposition d’expatriation car je voulais relever un dernier challenge pour finir ma carrière. Techniquement, je me sentais sûr de moi, j’avais conscience que culturellement, je devrais devoir m’adapter, sortir de mes routines ». Michel, 55 ans, Directeur d’usine dans le secteur automobile en Roumanie : « J’ai travaillé pendant 30 ans dans la même entreprise, j’ai bougé tous les 3-4 ans, j’ai parcouru la France, d’usine en usine. Mon épouse était enseignante, elle a pu à chaque mobilité en France retrouver un poste, nous n’étions pas certains qu’elle puisse en trouver un à l’étranger et c’était important pour elle de maintenir une activité professionnelle. Elle est désormais en retraite, la question ne se pose plus ».

Jacques, 56 ans, Directeur de filiale en Russie, secteur agro-alimentaire : « J’ai 6 enfants, ils ont tous désormais terminé leurs études. J’aurais aimé leur offrir une expérience à l’étranger, mais dans mon domaine d’activité, nos implantations sont toujours à la campagne, leur éducation scolaire était complexe ».

Bruno, 54 ans, Directeur industriel en Chine : « Nous avons 7 sites industriels en Chine, c’est un enjeu énorme pour l’entreprise. Il fallait un expatrié qui dispose de suffisamment de maturité pour relever ce défi. La coordination avec les autres sites de production du groupe dans le monde est importante, grâce à mon expérience de 20 ans dans cette entreprise, je dispose d’un réseau interne que je peux solliciter aisément ».

Relever un challenge en fin de carrière, retraite de l’épouse et pas de question relative à la double carrière, enfants à l’âge adulte et plus de souci de scolarité, connaissance de l’entreprise et réseau important pour faciliter les opérations… quelques bonnes raisons à la mobilité des Seniors. Des freins : Claude, 58 ans, secteur bancassurance : « mes parents sont âgés et de moins en moins autonomes,  je préfère rester en France et pouvoir les rejoindre en quelques heures de train ».

Nathalie Lorrain

Itinéraires Interculturels

(Source : comité éditorial Verspieren Benefits, Experts protection sociale à l’étranger)