Claude Mulsant – Directrice Générale du Cercle Magellan

Interview réalisée par Nathalie Lorrain – Directrice Associée d’Itinéraires Interculturels

NL : Vous êtes depuis le mois de février 2010 Directrice Générale du Cercle Magellan. Pouvez-vous nous raconter votre histoire avec le Cercle  ?

CM : Mon histoire est liée à celle du Cercle Magellan. Yves Girouard a créé le Cercle en 1998, à la demande des représentants en charge des RH internationales d’une dizaine d’entreprises désireuses d’échanger sur leur métier.  Le  Groupe Ciments Français / Italcimenti Group était membre de la première heure du Cercle, j’y étais Responsable de la Gestion des Cadres et Mobilité Internationale.

NL : Quel élément a déclenché le passage de représentante d’une entreprise adhérente à Directrice des Affaires Professionnelles au Cercle en 2004?

CM : Suite à une réorganisation, mon poste chez Groupe Ciments Français / Italcimenti Group fut basé en Italie. Je préférais rester en France et décidais de quitter le groupe. Je souhaitais profiter de ce changement pour valider par une formation supérieure la dimension Ressources Humaines de mon parcours. En effet, de formation juridique (DEA de Droit Privé), j’ai commencé ma carrière en tant qu’Avocate au Barreau de Paris et après 9 ans, j’ai rejoint le monde de l’entreprise et suis venue aux Ressources Humaines en apprenant sur le terrain. J’ai donc suivi le Master en management des Ressources Humaines de l’Essec. Parallèlement à ce Master, j’ai proposé mes services à Yves Girouard. Je pouvais apporter au Cercle Magellan ma double compétence : juridique et Ressources Humaines internationales.

NL : Quel a été votre parcours au Cercle Magellan ?

CM :  J’ai tout d’abord pris la direction des Affaires Professionnelles c’est à dire du site d’information technique qui existait au Cercle Magellan (plus de 30 000 pages d’informations professionnelles et juridiques) et j’ai participé à divers projets de développement. Yves Girouard et moi-même avons pu, par nos expertises croisées enrichir les réunions techniques liées à la mobilité internationale, rédiger le Livre Blanc qui a été la première étape d’un long et fructueux travail avec les Ministères, développer un référentiel de compétences Mobilité Internationale… Nous avons créé en 2004 l’Institut Magellan dont la vocation est de proposer des formations de courtes durées aux métiers Mobilité Internationale et Compensation & Benefits. En 2006 est né, à la demande des entreprises, le Comp & Ben club. C’est à cette époque que j’ai pris la Direction de l’International Mobility Club et la Direction générale adjointe du Cercle Magellan.

NL : Le développement du Cercle Magellan se poursuit, pouvez-vous nous en dire plus ?

CM : Fin 2009, un troisième réseau d’échanges réservé aux Directeurs des Talents a vu le jour : l’International Talent Management Society. Début 2010, plus de 200 multinationales adhèrent au Cercle Magellan.

NL : Vous vous retrouvez à la tête d’une PME, est-ce nouveau pour vous ?

CM : Ce n’est pas totalement inconnu, lorsque j’étais Avocate, je devais déjà gérer une micro-structure, mais le challenge du management d’équipes s’est accru. Le Cercle Magellan n’est pas une PME comme les autres, c’est un bijou de PME, grâce à son créateur Yves Girouard. C’est aussi un réseau professionnel unique au monde, dans son idée, dans son fonctionnement construit autour et avec les entreprises, dans l’excellence du service offert à la personne professionnelle, dans sa logique de réflexion toujours plus poussée.

NL : Pour finir, un fil conducteur dans votre carrière et la prochaine étape ?

CM : La relation client, au sens humain du terme. Quant à l’avenir : continuer à faire grandir le Cercle Magellan tout en maintenant la qualité.

(Source : comité éditorial Verspieren benefits, Experts de la protection sociale à l’étranger)