Le nouveau régime des impatriés

Testez vos connaissances sur le nouveau régime des impatriés

1) Je suis un employeur français qui recrute un salarié anglais pour exercer un emploi en France où il envisage de s’installer avec sa famille. Peut-il bénéficier du régime fiscal de faveur pour les impatriés ?
Oui
• Non

2) Je suis une succursale française qui accueille un salarié détaché en France par son employeur allemand pour une durée de 3 ans. Ce dernier est éligible au régime de faveur des impatriés. Sa rémunération nette imposable est de 100 000 €. Sur quel montant est-il imposable en France ?
• 100 000€
70 000€

3) Je suis une entreprise belge qui détache un salarié en France. Ce dernier est éligible au régime de faveur des impatriés. Il perçoit en plus de sa rémunération de 80 000 €, une prime pour ses déplacements en Belgique d’un montant de 20 000 €. Il exerce une part importante de son activité hors de France. A quelle exonération fiscale maximale peut-il prétendre ?
• 30%, soit 30 000€
50%, soit 50 000€
• 20%, soit 20 000€

4) Je suis un salarié étranger impatrié en France et éligible au régime de faveur. Je suis imposable en France sur seulement 50% de mes intérêts et dividendes de source étrangère et exonéré d’ISF ?
Vrai
• Faux

Réalisé par Charles ANDRE
Avocat – Associé Ernst & Young

(Source : comité éditorial Verspieren benefits, Experts de la protection sociale à l’étranger)