Edito : Octobre 2009

Chers lecteurs,

Les entreprises françaises à la conquête des pays du BRIC.

Les BRIC (s) sont avant tout des Marchés émergents certes, mais de vrais marchés qui seront encore plus importants demain.

Le Brésil, la Russie, l’Inde et la Chine forment ce fameux BRIC ou pays émergeants dont leur croissance est due essentiellement à leur capacité d’exportation (matières premières, textiles, cuirs, industries légères).

Ces pays disposent d’une main d’œuvre bon marché et qualifiée. Certains pays d’Asie ou d’Afrique possèdent une main d’œuvre moins chère, mais pas toujours formée.

Le développement des membres du BRIC n’aurait pas été possible si leur gouvernement n’avait pas favorisé l’ouverture de leurs économies aux capitaux étrangers. Cependant ces marchés restent difficiles, « à l’administration lourde et tatillonne », il est donc crucial de connaître au mieux la culture des affaires, l’environnement et si possible la langue du pays d’accueil avant de s’y implanter.

Les entrepreneurs étrangers ont donc de nombreux obstacles à surmonter pour appréhender ces immenses marchés. A ceux-ci s’ajoutent les aléas de la crise financière mondiale qui a provoqué une baisse conséquente des investissements directs à l’étranger.

Ce que l’on doit constater aujourd’hui en France ce sont principalement les multinationales qui parviennent à s’installer dans les pays émergents. Les petites et moyennes entreprises françaises n’ont pas de fonds propres et de capitaux assez solides pour être suffisamment  représentées. Ce fait les rend vulnérables face à la concurrence des PME qui ont les reins assez solides pour s’implanter comme celles d’autres pays d’Europe en particulier de l’Allemagne.

La France se situe au dernier rang des entreprises présentes dans les pays du BRIC (moins de 20%). Il est donc important que la France, comme les autres pays industrialisés s’appuie sur une politique volontariste en faveur de la recherche et de l’innovation de ses technologies de pointes, et ceci si elle veut que des PME détentrices de ces technologies de pointe affrontent la concurrence grandissante des pays du Groupe BRIC et qu’elles puissent s’y implanter et faire des retours très profitables sur leurs investissement.

 

courrierdeslecteurs@expertsprotectionsocialealetranger.com

 

 

Alain FAIGNOT

Directeur Mobilité Internationale – VERSPIEREN BENEFITS