Edito : Novembre 2008

Chers lecteurs,

Les turbulences économiques de cette année 2008 vont-elles mettre en cause les politiques d’expatriation ? De nouveaux choix doivent-ils être préconisés afin de maintenir une progression économique et donc pour les entreprises être présents sur des marchés dits « émergents » ? Marchés que l’on pensait être très profitables il y a encore 6 mois et qui subissent également de plein fouet les effets de la crise.

Demain, mais c’est peut être déjà tout de suite, nous devons être réactifs et savoir créer des modèles qui apporteront des réponses concrètes à ces effets négatifs de cette période difficile.

Des réflexions seront à mener par exemple sur les coûts de l’expatriation.

Doit-on expatrier ou chercher localement sur les marchés émergents des personnels occidentaux, qualifiés déjà bien intégrés dans le tissu local ?

Par contre, il faudrait aussi être capable de mettre en place tous les avantages de la protection sociale habituellement réservés aux seuls expatriés.

Je souhaite que nous orientions nos réflexions en ce sens et je vous demande, chers lecteurs et peut être, déjà amis de nous faire part de vos réflexions en ce domaine.

Utilisez votre faculté de réponse pour ouvrir un dialogue et mettre en action des idées qui deviendront un projet et une réalité.

 

 

courrierdeslecteurs@expertsprotectionsocialealetranger.com

 

 

Alain FAIGNOT

Directeur Mobilité Internationale – VERSPIEREN BENEFITS