Structures médicales SHELL

Mme Brigitte SENECAL LEVASSEUR, vous êtes, au sein de la Société des Pétroles Shell, spécialisée dans les itinéraires impatriés/expatriés.

Quelle est l’approche de Shell pour offrir aux personnels locaux et expatriés des structures médicales de qualité ?

BS: Tout dépend des sites et des structures existant sur place : Entre la création d’hôpitaux et l’utilisation d’hôpitaux privés ou d’état.

AU NIGERIA

Nous avons tout d’abord des médecins attachés à chacun de nos sites, Lagos, Warri et Port-Harcourt.

Nous avons créé deux hôpitaux de 36 lits à Port-Harcourt et à Warri ainsi qu’un hôpital de 14 lits à Lagos. Les médecins de Shell Petroleum Development Corporation ont diverses spécialisations mais ils pratiquent également la médecine générale.

Leurs spécialisations sont : la chirurgie, l’obstétrique/gynécologie, l’anesthésie, la médecine interne et la pédiatrie. Nous faisons aussi appel à des consultants externes quand cela s’avère nécessaire.

AU QATAR

Là aussi, nous avons un médecin attaché à notre société.

Au Qatar, il y a un choix très important d’établissements (privés ou publics). Les soins prodigués dans le secteur public sont de standard européen, et même les non-Qataris peuvent y accéder. Pour le secteur privé, les expatriés sont assurés via une couverture médicale privée souscrite par notre Groupe. Pour le secteur public – le seul à pouvoir traiter des cas graves et urgents – nos expatriés ont une carte spécifique ou « Health Card » qui leur donne l’accès aux établissements d’état.

EN RUSSIE

Notre site de Tyumen est situé à plus de 2000 km à l’est de Moscou, région pétrolière très développée. Nous utilisons principalement l’hôpital régional et une clinique privée pour les soins externes.

EN CHINE

Les 4 sites Shell (Aotou, Daya Bay, Huiyang et Huishou) sont situés dans le Sud de la Chine (à l’est de la province du Guandong) à moins d’1 heure de trajet les uns des autres. Un service médical est intégré à chaque site avec un médecin pendant les heures ouvrées et au moins 1 infirmière 24h sur 24h. De plus, il y a un médecin d’astreinte à domicile la nuit.

Il y a plusieurs cliniques accessibles à quelques kilomètres des sites mais pour les interventions lourdes qui nécessitent une hospitalisation, il est préférable de se rendre à Hong-Kong (2 heures ½ de trajet) où le personnel médical parle plus anglais.

Brigitte SENECAL LEVASSEUR

Expatriate Services Adviser – Société des Pétroles SHELL

Dom SAUVE

Consultante International / Expatriés – VERSPIEREN BENEFITS

(Source : comité éditorial Verspieren benefits, Experts de la protection sociale à l’étranger)