Une réforme fiscale pénalise les expatriés français au Royaume-Uni

En ce début d’année 2017, les expatriés français vivant au Royaume-Uni ont pris connaissance d’une mauvaise nouvelle : des supports financiers de l’épargne retraite placée dans des fonds de pension au Royaume-Uni sont désormais taxés.

Les expatriés français vivant au Royaume-Uni sont en général obligés à cotiser pour leur retraite via des fonds de pension, vu que la retraite de base est assez faible dans ce pays. Mais à présent, à cause d’une réforme de décembre dernier, s’ils veulent profiter de cette épargne et retirer les fonds (pour par exemple les placer sur des placements français), ils devront payer une taxe sur le montant qu’il veulent retirer.

À l’origine de cette mesure prise par le gouvernement britannique, une différence de législation nationale. Alors que le Royaume-Uni interdit aux Britanniques de retirer par anticipation des sommes sur le fonds de pension avant l’âge de 55 ans, faute de quoi de lourds prélèvements sont effectués, la France, elle, offre cette possibilité sur les PERP dans certains cas de figure (décès d’un conjoint, surendettement, fin des indemnités chômage…).

Les Français ont donc deux solutions : soit payer la taxe, soit attendre l’âge légal de 55 ans. Cette réforme inquiète les Français expatriés au Royaume-Uni qui sont déjà confrontés aux problématiques liées au prochain départ du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Comité de rédaction Verspieren Benefits