Vous partez à l’étranger, quelles conséquences pour votre retraite ?

Les Français privilégient souvent l’expatriation pour des raisons salariales. Mais quand est-il au niveau de leur retraite ? Comment sont comptabilisés les mois passés à l’étranger dans le calcul de la retraite ? Nous faisons le point.

Concernant la retraite de base, il existe 3 possibilités :
- Si l’expatriation se déroule dans l’un des 28 Etats membres de l’Union européenne ou dans l’un des 3 pays de l’Espace économique européen (Norvège, Islande et Liechtenstein) ou en Suisse, tous les trimestres accomplis à l’étranger viennent s’ajouter aux trimestres français.
- Si l’expatriation se déroule dans un pays qui a signé un accord de Sécurité Sociale avec la France (comme le Canada par exemple), les trimestres sont soit comptabilisés globalement, soit selon les périodes respectives accomplies dans chaque pays.
- Enfin pour une expatriation dans d’autres pays que ceux mentionnés ci-dessus, les retraites sont calculées séparément, pays par pays, ce qui peut conduire à une retraite française assez faible pour les personnes qui n’ont pas cotisé à la CFE (Caisse des Français à l’étranger).

Côté retraites complémentaires, trois hypothèses sont possibles : votre entreprise vous a affilié aux régimes ARRCO et AGIRC et vous engrangez dans ce cas des points à hauteur de vos cotisations ; vous avez cotisé par vous-même à la CRE et à l’IRCAFEX (caisses de retraite pour les expatriés non-cadres et cadres) et enfin, cas le plus négatif, vous n’avez ni été affilié par votre employeur, ni cotisé de façon individuelle.

Il est donc essentiel de vous renseigner sur vos droits à la retraite, selon le pays dans lequel vous pensez partir !

Source : patrimoine.lesechos.fr, novembre 2016

Comité de rédaction Verspieren Benefits