50% des Français prêts à travailler à l’étranger

Les salariés français sont-ils prêts à s’expatrier pour décrocher le travail de leurs rêves ? Rien n’est moins sur comme le montre la dernière étude Randstad Workmonitor menée en janvier 2016 auprès de salariés de 34 pays dont la France.

Selon cette étude, 50% des Français seraient prêts à déménager à l’étranger pour y occuper l’emploi qui leur plaît. La tendance est donc assez partagée. C’est en Inde et au Mexique que les salariés seraient les plus nombreux (85 % dans les deux cas) à sauter le pas pour occuper la bonne situation professionnelle. Fait intéressant, à l’exception du Japon, les seuls pays dans lesquels une majorité de salariés (plus de 50 %) ne seraient pas prêts à vivre à l’étranger, même pour le bon emploi, se trouvent tous en Europe.

A titre d’exemple, 60 % des Néerlandais et deux-tiers (64 %) des Allemands n’envisageraient pas de quitter leur pays pour un travail attractif à l’étranger. Les plus attachés à leur pays sont les Luxembourgeois (69 %). En plein débat sur l’avenir de l’Union européenne (UE), ces chiffres montrent l’étendue du chemin à parcourir pour parachever le Marché unique. Le peu d’engouement pour aller travailler à l’étranger que révèle l‘étude Randstad Workmonitor se retrouve par ailleurs dans les chiffres de la Commission européenne sur la mobilité des salariés. Seulement 3% des salariés européens vivent et travaillent dans un autre Etat membre que celui de leur nationalité.

Source : Etude Randstad Workmonitor, janvier 2016

Comité de rédaction Verspieren Benefits