Les start-up françaises veulent rapatrier les expatriés

Les start-up françaises veulent faire revenir les français expatriés. En effet, certaines d’entre elles Blablacar, Capitaine Train, Chauffeur-privé, Drivy, Dataiku, Lafourchette, iAdvize, Showroomprivé et Sigfox ont crée le projet « Reviens Léon ». L’objectif est de recruter les profils français de haut niveau partis à l’étranger, et notamment dans la Silicon Valley, pour travailler dans des entreprises innovantes. Mais comment faire revenir ces expatriés qui ont une bonne place à l’étranger ?

« Reviens Léon » a plusieurs idées pour cela. Tout d’abord en communicant sur le dynamisme des start-up françaises par le biais de conférences. « Reviens Léon » sera ainsi présenté lors de conférences à New York et à San Francisco en juin, puis à Londres en juillet. Ensuite, les offres d’emploi à destination des expatriés dans les start-up seront centralisées via une plateforme web. Enfin, Léon accompagnera les expatriés pour la gestion de leur retour en France avec des outils comme des fiches pratiques pour le retour (santé, douanes, scolarité…), le recours à des experts en fiscalité et administratif, une aide logistique (on évoque un partenariat avec Air France…).

« Nous voulons mutualiser les coûts et process de retour, plutôt que de chacun mettre en place des dispositifs qui sont trop coûteux pour de jeunes start-up », explique Frédéric Mazzella fondateur de Blablacar. « Reviens Léon » est cofinancé par les start-up à l’origine de l’initiative et par la French Tech. Le projet démarre avec un budget de quelques centaines de milliers d’euros mais pourra augmenter avec le temps.

Source :site reviensleon.com

Comité de Rédaction Verspieren Benefits