Histoires et conseils d’experts : Lancement d’une compagnie d’assurance internationale participative en Asie

Monsieur Patrick Lorentz, Directeur d’AG Services, courtier en assurance et réassurance a pour objectif de lancer une compagnie d’assurance internationale. Il est à la recherche de partenaires pour mener à bien ce projet. Il nous explique les principes de cette future compagnie qui a pour but de proposer des produits d’assurance à destination des expatriés de toute nationalité.

Quel est le principe de votre projet de compagnie d’assurance internationale participative ?

Patrick Lorentz : Je suis parti d’un constat simple : l’assurance a une mauvaise image auprès des assurés. Les assurés ont du mal à être remboursé, ils ont l’impression d’être arnaqué en ne comprenant pas bien les contrats d’assurance. Suite à ce constat, j’ai décidé de créer une compagnie d’assurance internationale participative qui mettra l’humain au centre du débat. L’objectif est de fonder une société d’assurance qui aura une certaine visibilité et transparence, qui reposera sur une politique de prix cohérente, sur un esprit participatif, une philosophie mutualiste et de l’humanisme. L’idée est de crée un équivalent au commerce équitable dans le secteur de l’assurance. Le but est de rendre service à l’individu, c’est-à-dire le protéger vraiment pour ce qu’il a besoin sans lui vendre des assurances qui lui sont inutiles.

Avez-vous déjà une idée de produits d’assurances à commercialiser pour développer cette compagnie ?

Patrick Lorentz : Nous commercialiserons différents produits, mais dans un premier temps, se sera « un produit médical expatrié » car c’est un marché en pleine croissance. Ce sera une assurance santé innovante pour les expatriés de toute nationalité. La 1ère phase de lancement du produit sera de débuter l’activité en Asie du Sud-Est avant de l’étendre à tous les pays.

Au niveau organisationnel, comment fonctionnera cette nouvelle compagnie ?

Patrick Lorentz : L’organisation reposera sur plusieurs structures : la location d’une compagnie d’assurance, une société de courtage basée à Hong-Kong et une « tête de pont » en France de type holding.

Quels types de partenaires recherchez-vous pour mettre en place ce projet ?

Patrick Lorentz : Trois partenaires minima sont nécessaires pour mener ce projet. Un spécialiste terrain qui a des connaissances en terme de réglementation internationale, de courtage ce sera moi-même. Un partenaire provenant du secteur de l’assurance qui possèdera de fortes connaissances en actuariat. Et le troisième partenaire sera un spécialiste de la recherche en intelligence artificielle (SEO).
Je suis très confiant sur cette activité, un investisseur qui participera au début de l’activité à hauteur de 5% du capital pourra d’ici quelques années bénéficier d’un retour sur investissement à hauteur de 20% de croissance par an par rapport à son investissement de départ.
Pour moi, cette vision de l’assurance en mettant l’humain au centre de l’activité est l’avenir de notre métier. Les assurés expatriés en seront les grands gagnants.

Rédaction Verspieren Benefits