Experts : le Portugal et les avantages fiscaux pour expatriés européens

Le Portugal vu les difficultés économiques traversées par le pays essaie par des incitations fiscales d’attirer des retraités européens ainsi que des professions libérales ou des professions à forte valeur ajoutée (professeur d’université,…) pour relancer la consommation et l’économie. Ainsi, depuis le 1er janvier 2013, les retraités vivant plus de six mois par an (plus de 183 jours, pas nécessairement consécutifs) sur le sol portugais où ils disposent d’un logement, bénéficient d’un statut de «résident non habituel». Ce statut leur permet, n’étant plus résident fiscal français, d’être entièrement exonérés d’impôt sur le revenu pendant dix ans ¬(renouvelable).

« Ces personnes peuvent être seulement locataires de leur logement », précise Carlos Vinhas Pereira, président de la Chambre de commerce et d’industrie franco-portugaise. Cependant, les prix de l’immobilier sont nettement plus abordables qu’en France et il est possible d’acheter un bien immobilier au Portugal pour un prix beaucoup moins élevé qu’en France. Ces retraités peuvent, s’ils le souhaitent, continuer à cotiser à la Sécurité Sociale française.

Les professions libérales et autres chefs d’entreprise français, désireux d’exercer leur activité sous le soleil de Lisbonne au moins six mois par an et de ne plus être résident fiscal français, bénéficient également d’un traitement de faveur. Leurs revenus perçus au Portugal sont en effet imposés au taux forfaitaire de 20%. Et les revenus (dividendes, intérêts, plus-values), perçus en France sont totalement exonérés d’impôt.

De par ces mesures, le Portugal espère attirer une nouvelle population disposant d’un pouvoir d’achat plus important que les natifs du pays dans le but de booster la consommation et l’économie locale.

Comité de rédaction Verspieren Benefits