Le chiffre clé : 58 % des jeunes diplômés privilégient l’expatriation pour travailler dans un environnement culturel différent !

Dans cette période de crise économique qui touche notre pays, nos concitoyens ont tendance à de plus en plus privilégier l’expatriation. Taux d’imposition important, chômage, climat négatif, prix de l’immobilier….
Les raisons de quitter la France ne manquent pas.
C’est notamment le cas pour les jeunes diplômés et les raisons de leur départ nous renseignent assez bien sur les problèmes de notre pays. Le cabinet Deloitte a dévoilé en février dernier un baromètre sur le top 10 des raisons pour l’expatriation des jeunes diplômés. Le cabinet a interrogé un échantillon de 1001 personnes, représentatif des jeunes ayant achevé leurs études, titulaires d’un diplôme de niveau bac à bac+5 depuis moins de 3 ans et en recherche d’emploi dans le secteur privé.
La raison qui arrive en tête pour les jeunes diplômés qui veulent s’expatrier : Travailler dans un environnement culturel différent (58 %) est assez logique pour tout expatrié, mais les raisons suivantes mettent en avant les problèmes de notre pays. Les raisons : travailler dans un univers professionnel plus positif (50%), être mieux rémunéré (45%), travailler sur des sujets plus intéressants (24%) montrent bien que les jeunes diplômés ne s’épanouissent pas au niveau professionnel sur le marché français.
Les problèmes du niveau de notre système d’éducation en matière d’apprentissage des langues étrangères sont bien explicités par la motivation citée en 3ème : Apprendre ou progresser dans la maîtrise d’une langue étrangère (45 %).
Top 10 des motivations à l’expatriation
1. Travailler dans un environnement culturel différent (58 %)
2. Travailler dans un milieu professionnel plus positif (50 %)
3. Apprendre ou progresser dans la maîtrise d’une langue étrangère (45 %)
4. Être mieux rémunéré (45 %)
5. Enrichir son curriculum vitae (44 %)
6. Faire ma carrière là-bas (42 %)
7. Découvrir de nouvelles façons de travailler (37 %)
8. Avoir plus de moyens pour exercer mon métier (29 %)
9. Travailler sur des sujets plus intéressants (24 %)
10. Avoir plus de responsabilités (15 %)
Deloitte a également interrogé les jeunes diplômés sur les pays vers lesquels ils aimeraient s’expatrier pour travailler. Le Canada arrive ainsi en tête avec 37 %, devant les Etats-Unis (32 %), le Royaume-Uni (26 %) et l’Australie (18 %). L’Amérique du Nord arrive largement en tête (60 %), devant l’Europe (54 %), l’Océanie (19 %), et l’Afrique (14 %). L’Asie n’arrive qu’à la cinquième position. Il semblerait donc que pour nos jeunes diplômés, la France ne semble plus représenter l’environnement idéal pour s’épanouir professionnellement.
Source : Baromètre Cabinet Deloitte/Femmexpat.com, février 2014
Comité de rédaction Verspieren Benefits