Edito d’Alain Faignot

Notre objectif 2013 est la poursuite de notre démarche d’informations sur des sujets spécifiques en matière de protection sociale internationale complétée par notre vision d’expert en mobilité internationale.

Le courtier est une profession à grande valeur ajoutée, son activité consistant au placement, auprès des sociétés d’assurance, des besoins en assurance de ses clients, les entreprises, dont il devient le mandataire. Le courtier exerce un rôle de conseil sachant que son indépendance vis à vis des sociétés d’assurance est un élément déterminant.

L’indépendance

Cette indépendance, un des éléments de la valeur ajoutée du courtier, protège le client qui peut ainsi avoir accès aux meilleures conditions et services en fonction de ses besoins spécifiques.

Cette indépendance donne également accès à tous les opérateurs d’un marché et offre ainsi au client le choix de décider sereinement et souverainement de sa politique.

L’accompagnement

Le courtier accompagne en permanence son client : actions de gestion, de marketing, de communication, mais aussi actions de prévention & de sensibilisation à entreprendre auprès des salariés de l’entreprise cliente. Le courtier, dans le cadre se mission, accompagne également l’ensemble du personnel d’une société et devient le conseiller privilégié des salariés.

Lorsque le courtier gère les besoins spécifiques d’un salarié, il apporte, tout ce que doit attendre le salarié : le conseil, l’orientation, la gestion de la prestation.

La confidentialité

Le rôle très important du courtier, profession extrêmement  règlementée, mandaté par l’entreprise, a pour effet d’avoir une relation directe avec le salarié, par exemple, sur les problèmes de santé et sur les prestations médicales. Le courtier gère l’ensemble des prestations et  a donc une connaissance complète de chacun des dossiers, en ayant comme obligation, la confidentialité. Cet impératif de confidentialité protège le salarié et le client. 

Le maillon indispensable

A l’international, très souvent, le courtier « débrouille » tous les petits problèmes. Le courtier, de par son rôle d’intermédiation avec différents fournisseurs, va aussi « rectifier le tir » si jamais un fournisseur ne fait pas ce qu’il faut. Il s’agit là d’une particularité du courtier en assurance de personnes qui est ainsi un maillon indispensable en terme de protection sociale. Quand il s’agit de couvrir les personnels locaux de clients internationaux, le courtier a la capacité à placer des affaires, à négocier, à trouver les meilleures offres qui correspondent au cahier des charges et aux besoins de l’entreprise, et une fois le contrat souscrit par l’entreprise, il gére le quotidien !

Parfois, certaines entreprises pensent souscrire en direct chez l’assureur ! Il y aura alors un accord entre l’entreprise et l’assureur sur des garanties et un tarif. Une fois cet accord signé, le quotidien sera tout autre, l’entreprise sera seule, l’assureur ne s’occupe pas du quotidien, n’est pas présent sur le « terrain » !

La crise économique génère des tensions, à tout niveau,  pour les entreprises, les salariés ,… .Dans ce contexte particulier, le courtier a un rôle déterminant, un rôle de modérateur, de proximité et de présence dans le quotidien de la politique sociale internationale  de ses clients.

Alain Faignot

Directeur Mobilité Internationale – VERSPIEREN BENEFITS